Un symposium international à l’Unesco pour fêter les 200 ans de la découverte du ciment




06juin 2017

Du 6 au 8 juin, se tiendra, à l’Unesco, à Paris, un symposium international sur le ciment artificiel. Intitulé « The Future of Cement », cet événement sera l’occasion de réunir la communauté scientifique et technique du monde entier autour de ce matériau découvert par l’ingénieur Louis Vicat en 1817.

« Le béton, avec le ciment, qui en est l’un des composants principaux, est le matériau que l’on côtoie le plus dans notre vie de tous les jours. » C’est dire, comme le rappelle Raoul de Parisot, président du Syndicat français de l’industrie cimentière (SFIC), si le ciment artificiel s’est progressivement imposé dans le paysage de la construction, en France comme dans le reste du monde, depuis sa découverte par le polytechnicien et ingénieur des Ponts et Chaussées Louis Vicat – à l’âge de 26 ans – en 1817.

Pour fêter le bicentenaire de la découverte des lois de l’hydraulicité, qui permettront la fabrication industrielle du ciment artificiel, la SFIC, l’Association technique de l’industrie des liants hydrauliques (ATILH) et la commission nationale française pour l’Unesco – avec le parrainage des Académies des sciences et des technologies et de la Fédération internationale du béton – organisent un symposium international du 6 au 8 juin, dans les murs de l’Unesco, à Paris. « L’objectif de cet événement est de réunir la communauté scientifique et technique internationale, que ce soit dans le domaine de la chimie pure, des procédés de fabrication du ciment ou des applications du béton, pour faire un point sur l’état de la recherche et les perspectives d’avenir », indique Raoul de Parisot.

Lire la suite de l’article sur Le Moniteur.fr
Consulter la source

 UNESCO, Paris     06/06 – 08/06/2017




Leave a Reply