Suite à la tenue du G7, le WWF communique sur le suivi de l’Accord de Paris




Le 27 mai 2017, l’organisation indépendante de protection de l’environnement dans le monde, le WWF, affirme sa position suite à la tenue du G7 au cours duquel les principaux dirigeants des pays ont manifesté leur soutien à l’Accord de Paris sur le Climat.

G7 : malgré l’indécision des Etats-Unis, les décideurs du monde soutiennent l’Accord de Paris

Six des plus grandes puissances économiques, réunies à l’occasion du G7 en Italie, ont réaffirmé leur soutien à l’Accord de Paris et à sa mise en œuvre.

Si les décideurs politiques sont parvenus à un consensus sur la nécessité de tirer parti des opportunités économiques et en matière de création d’emplois qu’offre la transition énergétique et sur le besoin de soutenir les pays en développement, les Etats-Unis ont retardé leur annonce sur la poursuite de leur adhésion à l’Accord de Paris.

« Les décideurs politiques des six plus grandes puissances économiques du monde ont clairement affirmé que le changement climatique reste une priorité mondiale et ont fait part de leur engagement pour mettre en œuvre l’Accord de Paris et accélérer l’action climatique. C’est encourageant même si les Etats-Unis sont toujours indécis. Les pays du G7 ont reconnu les co-bénéfices qu’implique la transition vers un avenir énergétique propre et durable : la création d’emplois, les opportunités en matière d’innovation et de croissance. Leur engagement pour soutenir les pays en développement est critique pour maintenir la hausse du réchauffement climatique sous la barre des 1,5°C. Ils doivent garder cet état d’esprit pour le G20 qui aura lieu en juillet en Allemagne. 

Manuel Pulgar-Vidal, directeur du programme international Climat et Energie au WWF

« Pour son premier déplacement à l’étranger, le président Trump a trouvé un monde uni, des plus grandes puissances économiques au Pape François, pour lutter contre le changement climatique et pour soutenir l’Accord de Paris. Il est profondément troublant que les Etats-Unis ne se joignent pas aux décideurs du monde pour entériner l’Accord de Paris, en particulier à la lumière du soutien massif pour l’Accord exprimé par les acteurs majeurs de l’économie américaine parmi lesquels plus de 1000 petites et grandes entreprises américaines. Il est plus évident que jamais que les entreprises, les Etats, les universités et les villes américaines ont repris le flambeau du leadership sur le climat : 3 millions d’Américains sont employés par le secteur économique de la transition énergétique et que les emplois dans les secteurs du solaire et de l’éolien ont augmenté 12 fois plus vite que la moyenne nationale. Cependant, les dernières solutions aux crises mondiales ont toujours requis un leadership politique clair et nous encourageons fortement l’administration Trump à prendre des décisions pour participer pleinement à la mise en œuvre de l’Accord de Paris. L’avenir de l’économie américaine et la sécurité mondiale ne peuvent pas se permettre que les Etats-Unis fassent marche arrière face aux progrès réalisés ces dernières années. »

Lou Leonard, Vice président du WWF US sur l’énergie et le climat

« Nous reconnaissons le leadership et la détermination de la présidence italienne et des pays européens pour maintenir le climat en haut de l’agenda politique international : le communiqué final du G7 est un signe qu’ils sont parvenus à un consensus sur les réalités et les opportunités de la transition énergétique. L’impact du changement climatique constitue une question plus urgente que jamais. Chaque pays a la responsabilité morale d’agir. Nous saluons le soutien apporté par la présidence italienne et les autres pays à l’Accord de Paris ; ils ont fait preuve d’un esprit de collaboration et n’ont pas renoncé à leurs principes et à leur volonté d’agir maintenant. Désormais, nous appelons le gouvernement italien à faire preuve de courage et de détermination en matière de lutte contre le changement climatique, sur son territoire et au sein de l’UE. C’est un devoir envers les citoyens et les générations futures. »

Gaetano Benedetto, directeur du WWF Italie

« Le G7 qui vient s’achever en Italie confirme l’isolement des Etats-Unis sur le sujet du climat et démontre que le monde reste uni et continue d’avancer. Les pays n’ont pas rejoint l’Accord de Paris pour faire plaisir à Barack Obama. Ils n’en sortiront pas pour faire plaisir à Donald Trump ! »

Pascal Canfin, directeur général du WWF France

A propos du WWF

Le WWF est l’une des toutes premières organisations indépendantes de protection de l’environnement dans le monde. Avec un réseau actif dans plus de 100 pays et fort du soutien de 5 millions de membres, le WWF œuvre pour mettre un frein à la dégradation de l’environnement naturel de la planète et construire un avenir où les humains vivent en harmonie avec la nature, en conservant la diversité biologique mondiale, en assurant une utilisation soutenable des ressources naturelles renouvelables et en faisant la promotion de la réduction de la pollution et du gaspillage. 

Source de l’information (PDF) 
 Pour en savoir plus sur le WWF 

 

Article publié sur Mediaterre habitat
Consulter la source




Leave a Reply