RDC : Lancement du projet de reboisement de la ville de GOMA




Le ministre provincial  de l’environnement, Mr BATHAZAR KANYAMANDA, a lancé ce mardi 18 avril 2017 à Goma, un projet de reboisement sur plusieurs axes routiers nouvellement asphaltés dans cette ville ; c’est pour embellir et donné des espaces verts étant donné que la ville de Goma est touristique. Et le projet vise également à réduire les risques de réchauffement climatique qui menace notre humanité. Au total, 12 500 plantules seront plantées sur une distance de route estimée à 19 km en passant   

  • par le rond-point birere-buhere,
  • buhere-station MUTINGA,
  • la station mutinga-afia bora,
  • le rond-point BDGL-lac Kivu-VIP, l’institut MIKENO jusqu’au lac vert, a indiquait Jean-Paul KABEYA, coordonnateur de MAIDEI.

En ressources humaines, 180 personnes majoritairement démobilisés  et les jeunes à risques qui ont été choisis pour l’exécution de ce projet ; pour qu’à la  fin ils puissent se faire des petites économies de leur salaire qu’ils tireront de ce projet, renseigne l’Agence congolaise de presse (ACP). BARTHAZAR KANYAMANDA  a loué  les efforts du L’ASBL MAIDEI (mouvement et actions intellectuels pour le développement écologique des naturalistes intégrés) qui ont gagné  le financement de la MONUSCO (mission des nations unies pour la stabilisation du Congo) aussi salué le programme de celui-ci qui vient de donner à ces jeunes qui ont renoncés à la guerre  l’emploi  pour les rendre encore plus responsables dans leurs familles respectives. Avant de révéler  l’importance de l’arbre sur la vie humaine.  Il a ensuite ajouter, que « le gouvernement provincial  va apporter son soutien à ce projet pour que la ville de Goma reprenne sa place de la capitale touristique ».

Pour le chef de la section politique de la MONUSCO ARABAT qui a représenté le chef du bureau de la MONUSCO/Nord-Kivu, a quant à lui remercié  les jeunes qui sont convaincus  de travailler car qu’ils peuvent mieux gagner leur vie hors des troupes armés en acceptant de se démobiliser. IL  les a encouragés  à planifier des projets bancables pour leurs futurs en gagnant la vie en dehors de la brousse.

Article publié sur Médiaterre Villes Durables
Consulter la source




Leave a Reply