Le miscanthus est-il l’avenir du béton ?




Présenté à Châlons-en-Champagne (Marne) lors d’un salon dédié aux produits biosourcés, le bloc porteur en béton de miscanthus sera bientôt mis en œuvre sur un programme immobilier en Ile-de-France.

C’est un petit mur pour le maçon, mais un grand pas pour le béton. Il s’agissait pour les concepteurs du bloc porteur en béton de miscanthus de faire la démonstration que ce nouveau matériau biosourcé se posait comme un parpaing classique, en présentant à peu près les mêmes caractéristiques que lui. «On a changé le produit, pas le système constructif», résume Bernard Cosnier, directeur R&D d’Alkern, le fabricant de produits préfabriqués en béton.

Le lieu de l’expérience est le salon Siñal à Châlons-en-Champagne, autoproclamé «rendez-vous de la bioéconomie». La préfecture marnaise est d’ailleurs volontaire pour tester en grandeur réelle, sur un vrai chantier, toutes les vertus du béton de miscanthus. Elle se déclare également prête à s’impliquer dans la filière, sous la bannière de l’association Biomis G3 qui fédère agriculteurs, industriels, chercheurs et collectivités locales pour développer ce nouveau produit, d’abord en Ile-de-France, ensuite dans le Grand Est.
Lire la suite sur LeMoniteur.fr

Article publié sur Le Moniteur
Consulter la source




Leave a Reply