Eva Kouraki du HSB Living Lab : « notre participation aux Awards a certainement augmenté le nombre de visites »




En 2016, HSB (Savings and Construction Association of the Tenants) Living Lab a reçu une mention spéciale des jurés des Green Solutions Awards dans la catégorie Smart Building. Eva Kouraki, l’une des cheffes du projet, présente ce projet récompensé et ses solutions.

Eva Kouraki: Je travaille en tant que chef de projet chez Open Arena – Développement Urbain au Parc des Sciences de Johanneberg, à Göteborg, en Suède, depuis 2015. En tant que chef de projet, je suis en charge du projet collaboratif HSB Living Lab dans lequel le Parc des Sciences de Johannberg est l’un des principaux partenaires, avec l’université technologique de Chalmers et HSB. Je suis également en charge de développement, de la recherche de fonds et de la coordination de projets collaboratifs de développement urbain durable régionaux ou de l’Union Européenne. 

Le parc des Sciences de Johanneberg a été créé en 2010 au campus de l’université de Chalmers au centre de Göteborg. Le Parc des Sciences de Johanneberg est un lieu de rencontre pour les échanges d’idées et de connaissances entre le monde universitaire, le monde de l’entreprise et les communautés d’acteurs et vise à renforcer la compétitivité, l’attractivité et le développement de la région. Les activités du parc sont centrées sur le Développement Urbain, l’Energie, les Matériaux et les Nanos-Technology. Les fondateurs du Parc sont la ville de Göteborg, l’université technologique de Chalmers, alors que ses propriétaires sont plusieurs industriels tels que Volvo AB, Peab AB, Riksbyggen, Tyréns AB, Skanska et White Arkitekter. 

Comment le projet est-il né ? 

E.K : L’idée du projet HSB Living Lab est née en 2011 en Hollande, à Delft lors d’une réunion pour un projet de l’UE sur le développement d’infrastructures de living labs en Europe à laquelle des représentants du Parc des Sciences de Johanneberg et de l’université de Chalmers participaient.  A cette époque, HSB, une société immobilière, est devenue membre du Parc des Sciences de Johanneberg. Suite à cette réunion, le Parc des Sciences a réuni l’université de Chalmers et HSB.

Nous avons commencé à nous réunir pour discuter de la façon dont nous pourrions développer ensemble un living lab où les innovations et les solutions durables pour l’avenir pourraient être développées et testées. En utilisant l’Open Arena du parc des sciences de Johanneberg, nous avons réussi à impliquer 9 partenaires supplémentaires dans cette initiative, non seulement pour le secteur de l’environnement bâti mais aussi des technologies de l’information, de l’énergie et de l’électroménager.

En 2013, notre idée s’est transformée est devenue concrète par la construction d’une infrastructure d’habitation, sous la forme d’un bâtiment modulaire pour étudiants avec des logements et des sections de recherches au campus de Chalmers dans la ville de Göteborg. Notre plan consistait à construire un living lab 3ème génération, tout en fournissant des appartements aux étudiants et aux chercheurs et un lieu unique pour le prototypage et l’innovation axé sur l’utilisateur. Le bâtiment a été construit avec 44 modules d’acier assemblés en 10 jours pendant le printemps 2016. En juin 2015, 26 étudiants et chercheurs ont emménagé dans le living lab. 

Quelle a été l’approche développement durable pour le HSB Living Lab ? 

E.K. : L’objectif de développement durable du projet HSB Living Lab était de générer des solutions intelligentes et des pratiques qui amélioreraient les maisons du futur. Pour y parvenir, nous avons décidé que le meilleur moyen de créer un réel environnement de vie où les utilisateurs participent à la fois au test et au développement de produits et de services innovants. Dans le même temps, à travers la co-création et le processus ouvert d’innovation dans ce milieu familial, nous pouvons rechercher des technologies et des pratiques qui rendent notre mode de vie plus durables. 

Quelles solutions avez-vous mises en place pour atteindre votre but ? 

E.K. : Dans un premier temps, la construction du HSB Living Lab est un projet de recherche en lui-même. Ensuite, en utilisant des modules et des permis temporaires de construction, nous cherchons à déterminer s’il s’agit d’un modèle économique durable, économique, respectueux de l’environnement et socialement viable. 

Pour la seconde étape, nous avons créé une plateforme en ligne où toutes les recherches, le développement et de démonstrations de projets relatifs au mode de vie durable peuvent faire une demande pour participer au living lab.

A l’heure actuelle, 17 projets de recherches du lab sont en lien avec des matériaux de construction durables, des technologies d’économie d’énergie, des systèmes de chauffage urbain basse température, aux habitudes de consommation d’énergie des utilisateurs, à l’économie circulaire, à la réduction des déchets alimentaires, à l’évaluation des technologies de réutilisation des eaux de pluie. 

En plus, 2000 capteurs mesurent chaque paramètre, aussi bien la qualité de l’air intérieur qu’extérieur, les taux d’humidité et de C02, que l’énergie électrique, les conditions météorologiques, le débit de l’eau et la température, le positionnement, le flux d’eau chaude et l’énergie, la ventilation…grâce aux 15 000 mètres de câbles de données installés dans le bâtiment. Notre but est d’utiliser ces informations pour réaliser des économies d’énergies et des innovations appliquées. 

Quel bénéfice avez-vous tiré de votre participation aux Green solutions Awards ? 

E.K. : Notre participation et notre nomination à la 3ème place de la catégorie Bâtiment intelligent des Green Solutions Awards se sont révélées bénéfiques pour le HSB Living Lab. Le concours a apporté une visibilité et une reconnaissance internationale au projet et a certainement augmenté le nombre de visites d’étude que nous avons reçu de l’étranger au cours de cette année. 

  • Découvrez l’étude de cas du HSB Living Lab
  • Participez aux Green Solutions Awards 2017




Leave a Reply