Construire en terre en Tunisie : étude de caractérisation de terre




La terre est un matériau universel, abondant et facilement accessible. Il est souvent obtenu directement à partir du site de construction, lors du creusement des fondations ou des sous-sols. Il est doté d’atouts écologiques et économiques.

La terre, comme matériau de construction, a une relation directe et très importante avec la notion même de développement durable. Il peut assurer la sécurité et le confort des occupants et aussi favoriser les relations humaines et sociales. Il est économique, aussi bien pour son utilisation que pour son entretien. En termes d’environnement, il consomme le moins d’énergie non renouvelable possible et il peut être recyclé. 
Dans ce travail, un recueil de l’histoire de la construction en terre dans le monde et en particulier dans la Tunisie est présenté, où il a été remarqué que ce procédé constructif est ancestral dans notre pays.

Le matériau terre a été bien étudié dans le cadre de la géotechnique routière, construction de remblais, couches de forme etc, avec des normes d’utilisation bien définies et il n’a pas été standardisé autant que matériau de construction.
L’étude présentée ici s’attache essentiellement à l’aspect mécanique du problème. Mais, avant d’étudier la tenue à l’eau du matériau terre, il a été nécessaire d’apprendre à connaître le matériau lui-même, c’est-à-dire de quantifier l’action d’un certain nombre de paramètres pour être capable d’assurer une fabrication homogène des mélanges dont le comportement sera satisfaisant.
Une revue bibliographique concernant la construction de terre d’un point de vue caractérisation des matériaux et procédés constructifs est établie. Une étude expérimentale des caractéristiques physiques et mécaniques de terre de 7 gites en Tunisie est élaborée. Grâce à quoi, une correction de quelques mélanges de terres par l’ajout d’autres terres a été envisagée.
Ainsi, du point de vue mécanique, on demande une résistance minimale garantie du matériau fabriqué (briques et pisé), de même qu’une bonne tenue à l’eau, au cours du temps, des structures réalisées. D’autres qualités, notamment phoniques, thermiques et surtout économiques, sont également recherchées.

Une étude d’amélioration des caractéristiques physiques et mécaniques a été prouvée par stabilisation, c’est-à-dire par ajouts de chaux ou de ciments aux terres. Avec les mélanges retenus, un modèle réduit de maison a été réalisé afin d’apprécier la durabilité du matériau utilisé.

Étude réalisée par :
Mansour Jemni, Imed Ben Jomma & Kaouther Machta
Institut supérieur des études technologiques de Rades
E-mail : Kaouther.machta@planet.tn

Paru dans CDM Chantiers du Maroc – n° 135 – Janvier 2016
Lire l’article sur chantiersdumaroc.ma




Leave a Reply