Arbonis, la petite pépite de bois de Vinci




Cette filiale du géant profite de l’engouement pour la construction bois. Elle réalise déjà 46 millions d’euros de chiffre d’affaires et travaille sur des projets de plus en plus variés, y compris dans l’industrie. Présentations. 

Dans l’immense entrepôt, un océan de bois blond. Soulevées par des treuils, ces poutres qui dansent soutiendront bientôt des immeubles de plus en plus hauts et d’ambitieuses constructions telles que la Cité du Vin de Bordeaux ou la cathédrale de Créteil.

Ici, des poutres en lamellé-collé sont produites en assemblant par collage les lamelles de bois, ce qui permet d’atteindre de très longues portées  et de réaliser des formes architecturales complexes. Chaque année, 10 000 m3 sortent de ce site de production d’Arbonis. Cette filiale de Vinci dédiée à la construction en bois emploie 75 personnes à Vérosvres, en Saône-et-Loire.

Une niche qui grandit

Une activité de niche qui a permis à Arbonis de générer l’an dernier un chiffre d’affaires de 46 M€. Une goutte d’eau, certes, dans les 13,7 Mds € réalisés par Vinci Construction, par exemple. Mais à lui seul , Arbonis représente déjà 5 à 7% du marché de la construction d’immeubles en bois en France.

Lire la suite sur le Moniteur.fr

© Christiane Perruchot. – Pour le pont en structure mixte bois/béton qui franchit la déviation de la RN19, près de Lure, (Haute-Saône), Arbonis a fabriqué les quatre poutres en lamellé-collé d’un seul tenant.

Article publié sur Le Moniteur
Consulter la source




Leave a Reply